Brigitte Vöster-Alber fête son jubilé à la tête de GEZE


Le 1er juillet 2018 aura marqué le 50ème anniversaire de Brigitte Vöster-Alber en tant que Présidente Directrice Générale de GEZE GmbH. À la barre depuis 1968, elle a toujours su maintenir le cap vers l’avenir, et n’a jamais reculé devant les challenges et les prises de décisions, parfois difficiles, mais essentielles pour le développement de la société qui compte aujourd’hui près de 3000 collaborateurs dans le monde entier. Et celles-ci ont porté leurs fruits, car GEZE est devenue l’un des principaux fournisseurs de systèmes de fermeture pour portes et fenêtres, de systèmes de portes automatiques et d’automatisation de bâtiments.

 

 

 

50 ans de leadership = 50 ans de croissance

 

À seulement 24 ans, Brigitte Vöster-Alber a repris la direction de GEZE à la suite du décès de son grand-père, Reinhold Vöster, en 1968. Dès lors, elle n’a eu de cesse de renforcer et de faire évoluer sa stratégie de développement, son portefeuille produits et son réseau de distribution et de production à l’international. Aujourd’hui, ses sites de production en Chine, en Espagne et en Serbie, ses 31 filiales ainsi que ses nombreux partenaires et agents commerciaux à travers le monde ont permis de créer une croissance naturelle et de répondre de façon optimale à la demande significative de produits GEZE.

C’est également sous son égide que le secteur R&D s’est considérablement développé. Au total, GEZE aura investi 28,8 millions d’euros ces cinq dernières années, dont 13 millions d’euros, en 2017, alloués à la construction d’un nouveau centre de recherche et développement de haute technologie au sein même de son siège à Leonberg. Ces investissements marquent clairement la détermination de cette femme d’affaires attachée à son premier site de production et au label de qualité « Made in Germany ». Acteur majeur sur la scène internationale, GEZE n’en reste pas moins une entreprise familiale profondément ancrée dans la tradition, lui permettant de ce fait de se développer rapidement.

 

Une détermination récompensée

 

En 50 ans, Brigitte Vöster-Alber ne s’est jamais dérobée devant ses décisions, difficiles à prendre, et souvent impopulaires. Dans les années 1980, elle a dû prendre la délicate décision de se séparer de la division des fixations de ski, si appréciée et pourtant déficitaire : un moment charnière dans l’histoire de l’entreprise qui a ainsi pu se concentrer pleinement aux solutions modernes pour portes et fenêtres, et se lancer dans sa phase d’internationalisation. Les récentes évolutions témoignent également de l’ouverture d’esprit et du courage dont a fait preuve Brigitte Vöster-Alber. Sous son leadership, l’entreprise s’est lancée dans la mise en réseau de ses systèmes et de l’automatisation complète de bâtiment, prenant en compte les tendances actuelles comme l’Internet des Objets. Enfin, et loin des moindres, c’est avec Brigitte Vöster-Alber à sa tête que l’entreprise a pu sortir indemne de la crise économique et financière de 2008. C’est d’ailleurs l’année suivante que GEZE investissait 29,6 millions d’euros dans des activités d’expansion : « il est primordial de rester actif même pendant les temps difficiles », a déclaré la PDG.

 

« Les femmes d’affaires sont encore trop dans l’ombre »

 

À l’époque où Brigitte Vöster-Alber a pris la présidence de GEZE, presque aucune femme n’occupait un tel poste. « Suite au décès prématuré de mon père, je savais ce qu’impliquait d’être l’unique successeur d’une entreprise familiale », a ajouté Madame Vöster-Alber. « J’ai dû me faire une place et m’affirmer dans un monde réservé aux hommes ». Les femmes d’affaires étaient singulièrement considérées. Aujourd’hui, elles sont plus nombreuses. Néanmoins, selon Brigitte Vöster-Alber, les femmes sont encore trop peu présentes au sein des conseils d’administration. Certaines valeurs traditionnelles ou autres clichés sont encore trop d’actualité, comme par exemple l’équilibre entre famille et vie professionnelle, un équilibre qu’elle a toujours encouragé chez GEZE. Avec 29 % de femmes occupant des postes à responsabilité, la proportion chez GEZE, qui a progressé de moitié ces dernières années, est exceptionnellement élevée. Les jeunes talents de notre entreprise comptent de nombreuses femmes, et 23% des étudiants et stagiaires chez GEZE sont des femmes.

 

De grands honneurs pour de grands engagements

 

Pour Brigitte Vöster-Alber, le management d’une entreprise et l’engagement social vont de pair. Cette philosophie qui lui vient directement de son grand-père et sur laquelle elle a capitalisé, lui a valu la Médaille de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne en 2009. En 2013, l’année du 150ème anniversaire de GEZE, elle s’est vu décerner le titre de citoyenne d’honneur de la ville de Leonberg, une distinction également décernée par le passé à son grand-père, Reinhold Vöster. En 2016, la fondation Konrad Adenauer a distingué Brigitte Vöster-Alber du Preis Soziale Marktwirtschaft 2016 (Prix de l’économie sociale de marché). Lors de la remise du prix, le jury a déclaré : « Elle est la force motrice derrière les objectifs de cette entreprise familiale et la garante de ses valeurs. Elle est aussi un exemple de vision entrepreneuriale élargie et de capacité d’innovation. Elle assume un haut niveau de responsabilité pour les collaborateurs de l’entreprise, pour la société au sens large et pour l’environnement ». De plus, elle a également reçu la Médaille économique du Land de Bade-Wurtemberg en 2016 – une distinction prestigieuse qui récompense des entreprises et des personnes pour leur remarquable contribution à l’économie de Bade-Wurtemberg.

En matière d’engagement social, la Fondation Olgäle pour enfants malades (Olgäle-Stiftung für das kranke Kind e.V.), ainsi que l’organisation Plan International pour la protection des enfants tiennent particulièrement à cœur à cette mère de quatre enfants. Elle a toujours accordé une grande importance au sponsoring d’activités de la vie artistique, sportive et culturelle. Amoureuse des animaux, Brigitte Vöster-Alber adore l’équitation et aurait préféré s’orienter vers des études de vétérinaire. Pour elle, passer du temps avec ses chevaux et ses chiens est une échappatoire indispensable lui permettant de s’évader de sa vie professionnelle. Tout comme son grand-père le faisait avec son père, elle dirige l’entreprise aux côtés de trois de ses enfants (une de ses filles a choisi de devenir médecin), et ce dans un esprit collaboratif et constructif.