Vérins électriques GEZE TS 5000 et GEZE E250 RWA à Grand MOMA, Pékin.

Sécurité des bâtiments GEZE dans le "Grand MOMA“ à Pékin

Conçu et planifié par l’architecte américain Steve Holl, le "Grand MOMA" de Pékin compte aujourd’hui déjà parmi les dix ouvrages de construction les plus importants en Chine. GEZE a contribué à la sécurité et au confort du "Grand MOMA" en équipant le bâtiment de quelques 1600 ferme-portes et de vérins électriques E 250 RWA.

Le TS 5000 fait partie des ferme-portes les plus connus du marché mondial. Il ferme les portes à simple action avec fiabilité et douceur et est homologué pour les portes coupe-feu et pare-fumée. Le vérin électrique E 250 RWA ouvre et ferme les fenêtres à soufflet, à l’italienne et battantes, les fenêtres de toit et les lumidômes à l’aide d’un moteur électrique. L’entraînement E 250 RWA permet l’évacuation naturelle de la fumée et de la chaleur et à la dérivation de la fumée ainsi qu’à la ventilation du bâtiment.

Une fois achevé, à la fin de l’année 2008, le bâtiment présente une superficie totale de quelque 220.000 m² dont 135.000 m² de logements et 85.000 m² de bureaux. Le "Grand MOMA" se compose de huit immeubles qui sont reliés au 20ème étage par un anneau de ponts de service. L’ensemble de l’ouvrage est conçu comme une "ville dans la ville" et offre des emplois et des logements pour 2.500 personnes. L’ensemble des travaux correspond à un investissement de quelque 150 millions d’euros. Il comprend, en plus d’un théâtre et des bureaux du gouvernement, une crèche et une multitude de restaurants et de supermarchés. Une des nombreuses particularités de "Grand MOMA" est que ce projet répond à des principes écologiques. Le complexe est rafraîchi et chauffé par des réservoirs d’eau d’une profondeur de 100 mètres. Ceux-ci peuvent être tempérés selon les conditions météorologiques de 20 à 26 °C. Au total, le "Grand MOMA" produit par unité d’énergie trois à quatre fois plus d’énergie que les systèmes de climatisation classiques. Les systèmes de protection solaire de VBH contribuent eux aussi à l’économie d’énergie. Par l’occultation extérieure, une grande partie de la chaleur ne parvient même pas dans le bâtiment. Les façades des immeubles étant souvent exposées à des vents forts, le donneur d'ordre considérait que la réalisation d’une protection solaire stable et robuste était extrêmement importante. Avec son concept écologique, le "Grand MOMA" est à ce jour unique en son genre en Chine. Seul un pourcent de tous les projets de construction en Chine sont classés écologiques, c’est-à-dire "d’architecture verte", selon les statistiques officielles.